Le dernier bulletin

Le bulletin 3 – 2013

Couverture : église Santa María de Lebeña,

aquarelle réalisée par Annette Schiller lors du Congrès en Espagne

 

Sommaire 

 

Éditorial

Une volonté, un partage, un avenir

Pour cette année 2013, s’il y a des motifs d’insatisfaction et de pessimisme (comme la non-réponse du ministère à nos demandes de revalorisation de l’enseignement scientifique aussi bien au collège qu’au lycée), il y a aussi des motifs de satisfaction qui sont dus à nous tous, membres d’une association professionnelle fondée sur une « histoire participative », mais aussi riche d’une réalité en dynamique vers l’avenir.

Dynamique de nos journées nationales de formation, avec près de 480 collègues présents, en novembre 2013. Les intervenants provenant des grands organismes de recherche ou des grands secteurs économiques, ainsi que les éditeurs présents à l’exposition, ont été très favorablement étonnés du dynamisme de nos Journées nationales. Ils soutiennent l’association dans sa volonté affirmée du rôle capital que doit jouer notre domaine scientifique, surtout dans ses composantes humaine et éthique, dans la responsabilisation des futurs adultes citoyens, et donc du rôle primordial des enseignants de SVT.

Dynamique des Régionales : plus de 30 pages du bulletin résument toute cette dynamique, malgré une désaffection, démoralisante parfois, dans nos réunions locales. Il y a un maintien global de nos adhérents, personnels et établissements, cette année avec un total de près de 6 000. Il faut sûrement arriver à mieux communiquer, probablement en utilisant plus les nouveaux moyens de communication, mais sans supprimer les éléments clés de notre diffusion qui correspond à un socle demandé par la majorité.

Il est aussi très satisfaisant de constater que la grande majorité de nos adhérents sont bien des actifs, avec une courbe de Gauss vers les « quadra – quinqua ». L’APBG aussi est tournée vers l’avenir avec, de nouveau, plus de jeunes, certes pas encore assez nombreux, qui adhérent. Tous doivent comprendre que ce qui a fait et fait notre force est l’absence de toute subvention, avec des responsables régionaux et nationaux tous bénévoles et sans aucune forme de décharge. Mais c’est une façon de servir non seulement notre discipline, mais notre métier d’enseignant et de formateur des futurs adultes, en définitive notre rôle de citoyen responsable. En conséquence, il faut faire adhérer des collègues car tenir compte de l’aspect financier est nécessaire et capital. Cela permet de maintenir notre indépendance, notre liberté de critiques comme de propositions et notre dynamique professionnelle et associative.

Alors oui, l’enjeu personnel et citoyen en vaut la peine. Bonne et fructueuse année 2014 pour vous, pour ceux qui vous sont chers et pour l’APBG.

Serge Lacassie

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.apbg.org/ressources/ressources-pedagogiques/le-dernier-bulletin/