Le dernier bulletin

Le bulletin 2 – 2015

Couverture : Vue macroscopique de la tête du crustacé amphipode Haploops nirae,

photo réalisée par Stanislas Dubois

couv-2-2015

Sommaire 

somm-2-2015

Éditorial

Les SVT : un avenir à développer

    Dans la réforme du collège, le grand danger réside dans l’évolution des conditions d’enseignement. Danger au niveau de la 6e : l’APBG ne comprend pas les raisons du maintien d’un horaire globalisé de 4 heures pour SVT, physique-chimie et technologie. Danger également pour les groupes restreints de TP, dont la constitution dépendra d’un volant horaire de 3 heures par division à répartir entre les disciplines et les Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI).

Pourtant l’expérience de l’Enseignement Intégré de Sciences et de Technologie, et la réforme Chatel du lycée sur l’organisation des groupes, montrent l’inefficacité de ces solutions.

Des points positifs : les SVT sont fortement présentes dans le programme du cycle 3 et en particulier en 6e, et dans les EPI.

Il faut donc continuer à être présent à tous les niveaux d’interventions, non pas pour bloquer toute évolution, mais pour montrer combien les SVT sont indispensables à la constitution d’une réelle culture scientifique, nécessaire à la formation de citoyens responsables de l’environnement, du développement et de la santé publique.

L’APBG poursuivra donc, en votre nom, à agir tant au niveau du ministère, du Conseil Supérieur des Programmes, que des grands scientifiques de notre pays, pour permettre le développement positif de nos deux domaines scientifiques.

Serge Lacassie