«

»

Jan
10

L’APBG agit, réagit, informe

info2

Janvier 2017

L’APBG apporte des recommandations  sur

la répartition de la DGH en collège :

–> Recommandations APBG

 – – – – – – – – –

Résultats de l’enquête collège de l’APBG

L’APBG a lancé une enquête collège sur les horaires de SVT aux cycles 3 et 4 à la rentrée 2016 et sur les conditions de mise en place de la réforme. Voici les résultats de cette enquête.

–> RÉSULTATS

– – – – – – – – –

Avril 2016

De nouvelles informations à propos des nouveaux programmes et du nouveau DNB sont disponibles :

1 – Ressources nouveaux programmes de collège (mises en ligne le 06 avril 2016)

Des ressources concernant les nouveaux programmes de sciences et technologie cycle 3 et SVT cycle 4 commencent à être déposées sur Eduscol aux adresses suivantes :

–> Cycle 3

–> Cycle 4

Les rubriques seront progressivement complétées.

–> Un lien sur les EPI

 2 – Nouveau DNB

–>  Modalités d’attribution pour la session 2017

–> Les sujets zéro

– – – – – – – – –

Janvier 2016

Suite à de nombreuses demandes individuelles ou lors des réunions dans des Régionales, il apparaît que vous souhaitez avoir des arguments pour réagir contre les conditions de mise en œuvre prévues par la réforme dès la rentrée et pour faire des propositions. Le bureau national vous suggère quelques arguments pour vous aider dans vos réactions et vos démarches.

–> Propositions BN janvier2016

– – – – – – – – –

Novembre 2015

Nouvelle réaction du bureau national de l’APBG

–> Info BN novembre 2015

– – – – – – – – –

Septembre 2015

Le bureau national de l’APBG a réagi à la suite de la parution des projets de programme, elle ne peut accepter les projets tels quels. L’APBG intervient à nouveau.

  –> Remarques-projets-programmes

  – – – – – – – – –

Janvier – Juin 2015

Dès la connaissance des grilles et de la mise en cause des horaires disciplinaires comme des possibilités de travaux pratiques en groupes restreints, l’APBG est intervenu auprès du cabinet de la ministre Najat Valaud-Belkacem pour dénoncer le texte et être reçue à son cabinet.

– L’APBG a alerté toutes les régionales APBG et demandé aux collègues de faire une intervention directe depuis les établissements (envoi d’une lettre à Madame la Ministre).

– Une délégation a alors été reçue dès le 8 avril par Mme Cagé, responsable collège au ministère, pour lui exposer nos revendications et faire des propositions : maintien des horaires actuels, travail en interdisciplinarité, refus d’un enseignement de type EIST. Tout cela dans des horaires qui n’empiètent pas sur les minimums disciplinaires de 1h30 de la 6e à la 3e avec un temps en groupes restreints d’un minimum 1 h de SVT.

– L’APBG a alerté les syndicats d’enseignant et elle a pu obtenir un consensus avec un certain nombre d’entre eux. Elle a pu établir des communiqués communs pour le ministère et la presse (voir les documents ci-dessous et dans le bulletin n° 1-2015).

–> Communiqué SNCL-APBG

–> Communiqué SNFOLC-APBG

– Les positions de l’APBG ont été citées par l’AFP et mises en communication par le site du « café pédagogique ».

 – L’APBG s’associe à la pétition nationale intersyndicale pour la remise en cause de la réforme.

– Depuis la parution des projets de programmes l’APBG intervient de nouveau auprès du ministère et fait des propositions. Il faut absolument des repères de programmes annuels et surtout des heures qui permettent réellement une partie des horaires en groupes restreints, sinon même les éléments positifs des programmes et des EPI sur l’importance des manipulations ne pourront pas être mis en œuvre et ce sera la fin d’un enseignement expérimental à l’inverse des objectifs souhaités.

–> Intervention auprès de Mme la Ministre

 – Suite à nos interventions et à notre demande de rencontre avec le CSP, l’APBG a été conviée à une réunion nationale le 5 juin 2015 à Vanves. Nous avons présenté lors de cette session de travail notre première analyse des projets de programmes. Il est à souligner que nous avons pu remettre notre contribution écrite mais aussi échanger très positivement avec Mme Annie Cazenave du CSP. Deux points sont à noter, d’une part très peu d’associations invitées ont remis un document écrit et d’autre part, si un temps d’échanges a eu lieu, il est apparu que les conclusions générales étaient plus une présentation qu’une prise en compte des remarques. D’ailleurs la réunion initialement prévue sur la journée complète, s’est terminée en fin de matinée

–> Contribution APBG-CSP

 – – – – – – – – –

Mars 2015

Le BO du 5 mars 2015 comporte la note de service qui régit l’ECE 2015

–> NOTE DE SERVICE

– – – – – – – – –

 

Janvier 2015

Place des SVT dans les nouveaux programmes

L’APBG a demandé à être reçue par Mme Najat VALLAUD-BELKACEM a propos de la présence et du développement des SVT au collège comme au lycée.

En réponse à cette demande Mme Agathe CAGÉ, conseillère en charge du second degré, des programmes et de l’évaluation des élèves, ainsi que M. Eric TOURNIER, conseillé en charge du 1er degré, recevront une délégation de l’APBG le 12 janvier 2015 au cabinet de Mme la ministre.

– – – – – – – – –

 Décembre 2014

Propositions pour l’ECE 2015

Cyril MOREAU, mission du pilotage des examens de la DGESCO, a reçu une délégation de l’APBG le vendredi 19 décembre 2014.

INTERVENTION

 

– – – – – – – – –

À propos de la dissection de la souris

L’APBG, suite à la circulaire concernent l’interdiction de la dissection de la souris dans l’enseignement secondaire, a réagi auprès du doyen de l’inspection générale de SVT. L’APBG a fait paraître ce document avec les références du décret sur le site apbg.org. En réponse, l’inspection générale, dans un mail du 12 décembre, indique que « l’inspection générale de SVT travaille à des propositions alternatives permettant la découverte et la compréhension de l’organisation des vertébrés dans les cours de SVT » et que les résultats seront « prochainement » diffusés aux enseignants.

– – – – – – – – –

Novembre 2014

Demande d’audience au CSP

Suite à la nomination de M. Michel Lussault comme président du Conseil Supérieur des Programmes, le Comité national de l’APBG a, dès novembre, sollicité une audience compte-tenu du calendrier de la réforme des programmes du collège et des projets concernant le socle commun. Depuis la dernière rencontre avec le CSP, l’APBG en s’appuyant sur les travaux de sa commission collège, a travaillé sur des documents permettant d’approfondir et de préciser ses propositions à propos des 5 domaines du socle commun et du cycle 3 (liaison des CM et de la 6e). La délégation de l’APBG soulèvera la question lors de la rencontre au cabinet de Mme Najat Vallaud Belkacem.

 

– – – – – – – – –

Juin 2014 

APBG – Académie des Sciences : l’APBG a été présente par le secrétaire général Gilbert Faury à la réunion de l’Académie des Sciences sur « L’enseignement des disciplines scientifiques au primaire et au collège » le 18 juin et elle le sera aussi au Colloque organisé par l’AFPSVT où le président Serge Lacassie participera à une table ronde sur le même thème le 1er juillet à Paris. À cette double occasion, le bureau national a établi un texte résumant les positions de l’APBG et surtout, en se fondant sur le travail de la Commission pédagogique nationale APBG. Elle peut ainsi apporter une contribution montrant l’implication de la spécificité des SVT au niveau du socle commun en se fondant sur les 5 domaines arrêtés il y a à peine un mois par le CNP et sur un exemple de situation problème dans le domaine de la santé

CONTRIBUTION APBG

– – – – – – – – –

Juin 2014

Rencontre APBG – DGESCO : l’APBG a été reçue, à sa demande, par Mme Brigitte Doriath, chargée de l’enseignement en collège. L’APBG a pu directement expliciter ses demandes dont la nécessité de TP en groupes restreints pour les SVT pour préparer à l’évaluation des compétences expérimentales au DNB. Pour le collège, l’APBG a demandé que l’enseignement de SVT reste dispensé par un professeur spécialiste dès la sixième. Les demandes de l’APBG sur la refonte des programmes scolaires ont été développées. Normalement une telle rencontre devrait se renouveler. Une demande de rencontre sera faite auprès du responsable de l’enseignement élémentaire à la DGESCO.

AUDIENCE DGESCO

– – – – – – – – –

Mai 2014 

Le Président du CNP, Alain Boissinot a reçu, à sa demande une délégation de l’APBG. Cette dernière a fait des propositions concernant l’enseignement des SVT au collège avec les liaisons CM2 – 6e pour que la spécificité des SVT soit prise en compte. Normalement l’APBG sera partie prenante dans la préparation des programmes avec des propositions de sa commission nationale réunie avec des professeurs d’Ecole à Paris. C’est justement ce que souhaitait l’APBG prête à apporter son concours au CSP. Les deux textes suivants ont été remis à M. Boissinot lors de cette audience.

TEXTES

– – – – – – – – –

Avril 2014 

Rencontre APBG – IGEN STVST : suite à la directive sur l’organisation de l’ECE de SVT, session 2014 et à la réaction de nombreux collègues, l’APBG a demandé en urgence à rencontrer M. Bertrand Pajot. Une délégation a été reçue le 13 mai 2014 par le Doyen  de l’IG STVST. Un argumentaire contenant les remarques du Bureau national de l’APBG lui a été remis. L’APBG a demandé qu’une intervention complémentaire indique, pour cette année, une application non stricte des directives. L’APBG regrette que l’IG STVST ne soit pas intervenue auprès de la DGESCO dès la publication de la note de service.

REMARQUES ECE

– – – – – – – – –

Février 2014 

L’APBG a rencontré, à sa demande, le Doyen de l’Inspection générale de STVST, le 18 février. Toutes les positions et les demandes ont été exposées et ont permis de riches échanges. Les limites sont mises à l’étude pour les programmes en particulier de TS. Un texte a été remis lors de la rencontre (voir dans le bulletin). L’APBG a demandé une nouvelle audience et a fait parvenir au cabinet du ministre ses positions et ses propositions vis-à-vis en particulier des missions de l’enseignant et de la future réforme du collège. L’APBG a pris des rendez-vous avec les syndicats. Elle a rencontré le SNALC et des dates sont fixées pour le SNES, le SLNC, FO… Il s’agit de mieux faire connaître nos propositions comme par exemple sur la réforme du collège.

TEXTE

 

– – – – – – – – –

Décembre 2013 : position de l’APBG

Suite à la remise en discussion des propositions du groupe de travail GT6 (les enseignants du second degré), le Bureau national a réagi le 14 décembre en précisant les positions de l’APBG.

POSITION APBG

Ce texte a été envoyé au Ministre, à M. Leroy, conseiller, au doyen de l’Inspection Générale, au Directeur de   la   DGESCO et aux syndicats avec, chaque fois, une   demande d’audience.

De plus, il faut noter que, dans la dernière réponse du ministre aux députés ayant agi à  notre  demande,  il  est  précisé  que  nous  serons  consultés par le CSP (Conseil Supérieur des Programmes), avant  toute  parution  de nouveau  programme.

– – – – – – – – –

Novembre 2013 : nouvelle réponse du Ministre

Suite à la deuxième série de questions écrites de Parlementaires, concernant le Conseil Supérieur des Programmes, V. Peillon a fait une réponse publiée au J.O. du 26 novembre 2013.

– – – – – – – – –

Juillet-septembre 2013 : de nouvelles questions écrites de Parlementaires

Suite à la réponse de l’APBG aux parlementaires, certains ont réagi de nouveau par des questions écrites.

– – – – – – – – –

Juin 2013 : la réponse du Comité national

Devant la négation par Monsieur le Ministre de l’argumentaire présenté par les parlementaires qui reprenaient nos interrogations et craintes, le Comité National, réuni à Paris le 16 juin 2013 a élaboré une réponse à l’intention de ces parlementaires. Le CN dénonce ainsi les omissions et inexactitudes que comporte la réponse du Ministre. Ce texte a été envoyé à tous les parlementaires qui sont intervenus.

Le CN a souhaité que ces parlementaires interviennent de nouveau, en ce qui concerne la présence de l’APBG dans le futur Conseil Supérieur des Programmes.

Réponse du CN

– – – – – – – – –

Mai 2013 : la réponse décevante du Ministre

Le Ministre a répondu aux parlementaires (réponse parue au JO du 28/05/2013, page : 5572).

Réponse du Ministre

– – – – – – – – –

Avril- juin 2013 : questions des parlementaires

À la suite de l’envoi de la lettre ouverte au Ministre et aux parlementaires, en leurs demandant d’intervenir auprès de celui-ci, 90 sénateurs et députés sont intervenus par des questions écrites ou des lettres. Ces parlementaires appartiennent à la plus grande partie des partis politiques.

– – – – – – – – –

Avril 2013 : interview de Serge Lacassie par le Café pédagogique

Interview

– – – – – – – – –

Février 2013 : lettre ouverte à monsieur Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale

A la demande de nombreux collègues et délégations de régionales le bureau national vous demande d’envoyer la lettre mise en pièce jointe à Monsieur le ministre de l’Éducation nationale et une copie à Monsieur le doyen de l’Inspection générale (Monsieur D. Rojat doyen IGEN-SVT, Ministère de l’Education nationale, 110 rue de Grenelle 75 357 Paris 07 SP). Faites connaître la lettre  et faites la signer. Compte tenu des moyens techniques pour éliminer les mails « semblables » aujourd’hui il est apparu, même si cela paraît plus compliqué, nécessaire de faire des envois par lettre. La multiplication des envois est plus efficace que leur regroupement. Vous pouvez aussi l’envoyer par voie hiérarchique. Il ne s’agit pas de faire une simple pétition mais une réelle demande de changement argumentée et porteuse de propositions.

lettre au ministre

– – – – – – – – –

Février 2013 : évaluation de l’ECE

Il est important pour les collègues d’être avertis en même temps et le plus vite possible des conditions de l’interrogation et de la correction de l’ECE, session 2013. Vous pouvez pour cela consulter, par exemple, le site de l’académie de Montpellier  : consignes

– – – – – – – – –

Février 2013 : documentaire « Des abeilles et des hommes »

Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Le documentaire « Des abeilles et des hommes » raconte comment les relations étroites entretenues depuis des millénaires entre deux espèces sont, aujourd’hui, mises en péril par la cupidité dévorante de l’une des deux. Menant une enquête aux quatre coins du monde, il montre que les conséquences de cette rupture sont bien plus vastes que la seule interaction entre deux espèces….

Le site Zérodeconduite.net  a mis en ligne un dossier pédagogique téléchargeable destiné aux enseignants de Sciences de la Vie et de la Terre, qui propose des activités pédagogique de la Sixième jusqu’à la Terminale.

  Dossier pédagogique

– – – – – – – – –

Janvier 2013 : nouveaux horaires en lycée au JO

 Arrêté du 19 décembre 2012 modifiant celui du 27 janvier 2010, sur les horaires des enseignements du cycle terminal : JO du 3 janvier 2013

– – – – – – – – –

Décembre 2012 : des ressources pour la nouvelle épreuve du bac S, à partir de juin 2013

– Note de service fixant les modalités de l’épreuve de SVT, série S, à compter de la session 2013 de l’examen : B.O. spécial N° 7 du 6 octobre 2011

– Annales 0 de l’épreuve de SVT, série S : site Eduscol 

– Nouvelles modalités d’évaluation au baccalauréat en série scientifique : site académique de Montpellier.

– – – – – – – – –

Novembre 2012 : programmes de TS, 1re ES et 1re  L

Suite aux réponses des collègues à notre enquête, l’APBG demande un allégement du programme spécifique de TS.

 Pour les 1res L et ES, l’APBG demande le rétablissement d’une rotation annuelle des 2 thèmes communs.

– – – – – – – – –

Novembre 2012 : épreuve écrite du bac TS

L’APBG demande à l’IGEN de SVT :

– une réduction de la diversité des types de sujets (synthèse, QCM + synthèse, QCM) ;

– une clarification de cette épreuve.

– – – – – – – – –

Novembre 2012 : sujets zéro ECE 2013

Les sujets zéro de l’ECE  2013 peuvent être téléchargés sur

 le site académique de 
Lyon.

Le comité national demande :

– une modification de l’étape 1 (concevoir une stratégie) : la limitation du volume des ressources et le rappel à l’élève que le protocole imposé est indépendant de sa proposition ;

– une modification de l’étape 3 (présenter les résultats pour les communiquer) : la présentation doit être compatible avec le matériel disponible.

– – – – – – – – –

Novembre 2012 : en collège

L’APBG demande :

– des groupes restreints à tous les niveaux pour les TP (compétences expérimentales) ;

– une profonde réforme du livret personnel de compétences (items simplifiés et compréhensibles) ;

 – un enseignement de SVT assuré par un professeur spécialiste et non un professeur de sciences (dénaturation disciplinaire, déqualification des professeurs…) ;

 – un cadrage national pour le DNB, seule  garantie d’équité pour le collégien ;

 – la prise en compte de l’enseignement expérimental de SVT dans l’examen final.

Pour l’APBG, il est indispensable d’assurer aux collégiens un enseignement scientifique rigoureux, dans le cadre d’horaires décents pour notre discipline.

– – – – – – – – –

Novembre 2012 : projet de rétablissement de l’enseignement d’histoire-géographie en TS

En conséquence, l’APBG  demande au ministre :

– le retour à un horaire de 4 h de SVT en 1reS ;

– une option biologie – santé en TL et ES, pour faciliter une orientation positive vers les domaines paramédicaux et sciences humaines.

– – – – – – – – –

Octobre 2012 : mise en place d’un plan d’action à l’éducation à la sexualité

L’APBG écrit au ministre :

– pour demander à être reçu par le groupe de réflexion ;

– pour participer à la mise en œuvre de l’action dans les établissements.

– – – – – – – – –

Octobre 2012 : enquête TS et bac S

Comme préparation à la commission lycée du 1er  décembre, le bureau national a décidé d’une enquête concernant les conditions de mise en œuvre du programme de terminale S et du Bac S 2013. Il est important de répondre à cette enquête au niveau des Régionales ou directement au secrétariat national (apbg@wanadoo.fr).

Merci de bien vouloir prendre quelques minutes pour répondre à

  cette enquête.

– – – – – – – – –

Octobre 2012 : « refondons l’école »

Dans le cadre de la consultation nationale du ministre de l’Éducation nationale « Refondons l’École de la République », un groupe de réflexion avec des inspecteurs, des syndicats, des associations (mais pas celles d’enseignants), des parents d’élèves..; a travaillé en ateliers. De plus, il était possible d’apporter une contribution (texte de longueur limitée) par internet pour les 4 thèmes proposés.

Ainsi l’APBG a apporté sa contribution pour chacun des 4 thèmes :

      – un système éducatif juste et efficace ;

            – des personnels formés et reconnus ;

                  – la réussite scolaire pour tous ;

                        – les élèves au cœur du système éducatif.

contribution APBG

– – – – – – – – –

Octobre 2012 : expérimentation de l’ EIST

– Premier bilan de l’expérimentation de l’EIST

Les 23 et 24 mai 2012 s’est tenu, à Paris, un séminaire national ayant pour thème « L’EIST : une priorité du plan sciences et technologies à l’école ».Il était organisé par le Ministère de l’Education nationale, l’Académie des sciences et l’Académie des technologies. Invitée à ce séminaire, l’APBG a réaffirmé son opposition à une extension de l’EIST au collège. Au cours de ce  séminaire, la DEPP (Direction de l’Evaluation, de la Prospective et de la Performance), qui a suivi une cohorte d’élèves durant plusieurs années d’expérimentation, a dressé un bilan d’où il ressort que l’EIST n’a pas d’effets significatifs sur la progression des élèves et leur engagement pour les sciences. Pour l’APBG, cette évaluation nationale montre, par des résultats plus que contrastés, que l’expérimentation de l’EIST s’avère peu efficace. Elle devrait, vu les résultats, ne pas être poursuivie.

Premier bilan

– Position de l’APBG sur l’EIST (janvier 2011) : 

L’APBG réaffirme le rôle incontournable que joue chaque discipline dans l’appropriation de la culture commune : ce sont les complémentarités des approches et des contenus des différentes disciplines qui donnent aussi du sens aux savoirs.

Leur croisement dans des travaux interdisciplinaires exigeants contribue à donner du sens aux apprentissages, mais ne peut être efficace que s’il est assuré par des enseignants volontaires qui n’enseignent que leurs disciplines.

Or l’expérimentation de « l’Enseignement Intégré de Science et Technologie » au collège  effectuée par le Ministre tourne le dos à une telle approche. Elle doit être abandonnée. L’APBG ne souhaite pas un enseignement des Sciences et technologie avec un seul professeur. L’exemple le plus frappant est la Grande Bretagne qui est en train de faire marche arrière sur cette voie devant les résultats catastrophiques pour la jeunesse auxquels elle a conduit le pays et de revenir à un enseignement plus disciplinaire. Par contre l’APBG est pour un travail en équipe où chacun apporte sa spécificité comme dans les travaux personnels encadrés mais non une pseudo polyvalence qui a conduit à l’abandon des PEGC. Il faut aussi dénoncer la déqualification des enseignants qui est le corolaire de l’EIST.

Or les annonces faites à propos du « plan Science » pour le collège ne portent que sur une augmentation de l’expérimentation de l’EIST. Les expériences déjà faites dans les quelques dizaines de collège et celles prévues avec « le plan Science » sont totalement faussées puisque les élèves travaillent en groupes restreints sur tout l’horaire élève et les professeurs ont des heures de concertation.

 Il faut ajouter qu’actuellement tous les groupes restreints pour des travaux pratiques dans les disciplines expérimentales et en technologie sont supprimés. Les enseignants travaillent en classes entières qui peuvent souvent dépasser 30 élèves suite à la suppression des postes dans près de 8000 collèges.

Paris, le 6 janvier 2011

– Appel à contribution, revue Spirale

Un appel à contribution (date limite d’envoi : fin octobre) est lancé par la revue « Spirale », revue de recherches en éducation :

 Appel-contributions-Spirale

– – – – – – – – –

Juillet 2012 : sujets zéro de SVT – Bac S

 Les sujets zéro pour la nouvelle épreuve du bac S (2013), sont en ligne sur le site officiel Eduscol